QUATRE INTERVIEWÉS : Inès, Khader, Eric et Sharon reviennent sur leurs parcours :

« En octobre 2011 je venais d’arrêter mon CAP couture. Mais c’est un domaine qui ne m’intéressait pas, même le lycée je n’avais pas envie d’y aller.  Je n’ai rien fait pendant un moment. Et un jour j’ai suivi ma soeur qui avait rendez-vous avec vous.

Et on a commencé à s’intéresser  aux métiers d’aide à la personne… On a trouvé une formation d’assistante de vie aux familles à l’Afpa mais je n’ai pas pu la faire à cause de problèmes familiaux. Puis je suis allée à une session de recrutement des Epahd et on a été rappelés. J’ai fais une formation en alternance. Ensuite j’ai signé un contrat d’emploi d’avenir d’un an deux fois renouvelables. Je suis entrain de voir avec eux pour aller à l’école d’aides soignantes et passer les concours. »

– Que penses tu de ton parcours d’octobre 2011 à juin 2015 ?

« J’ai beaucoup galéré au début, j’ai failli abandonner. Mais j’ai bien tenu le coup donc ça a été payant. »

– Qu’est ce qui a fait que tu as pu tenir ?

« La motivation, à cause de mes problèmes familiaux je ne pouvais plus revenir chez moi. Grâce à l’AJA (Accompagnement Jeune Adulte) j’ai tout eu en même temps : le logement, le travail. Aujourd’hui ça va mieux. »

– Comment vois-tu la suite ?

« Avoir un appartement, passer mon diplôme d’aide soignante. Et par la suite passer le concours d’infirmière. Et peut-être partir de Grenoble, du pays même, car j’ai toujours eu envie de partir. Quand je serai infirmière… J’aime bien voyager, c’est un rêve… »

Inès