QUATRE INTERVIEWÉS : Inès, Khader, Eric et Sharon reviennent sur leurs parcours :

« Je viens d’un quartier assez difficile à Echirolles. C’est une communauté qui vit entre soi. Il faut que certains se bougent, sinon ça ne vient pas tout seul. En 2011 j’ai raté un bac pro, c’était beaucoup trop lourd pour moi.  Des choses m’intéressaient mais le travail à la maison, c’était difficile pour moi. En revenant de chez mon père où je vivais à Nantes, j’ai contacté la Mission locale d’Echirolles. »

Eric