QUATRE INTERVIEWÉS : Inès, Khader, Eric et Sharon reviennent sur leurs parcours :

 
“Je viens du quartier du Mail à Echirolles. J’ai le souvenir de la butte, c’est un gymnase où l’on peut rencontrer des gens qui peuvent nous aider pour notre carrière professionnelle : pour faire des CV, trouver des jobs d’été. C’est là que j’ai rencontré en juin 2011 pour la première fois la Mission Locale.
Sans la butte j’aurai rencontré la ML bien longtemps après et ça aurait été du gâchis peut être.
En juin 2011 je venais de finir mon cap menuiserie qui ne me plaisait pas. Je ne voulais pas continuer dans cette voie. »

– Pourquoi tu t’es retrouvé dans ce CAP ?

« A cause des vœux à la fin du collège, je n’avais pas le choix sinon c’était la rue.
A la mission locale en 2011 j’ai fait le chantier synergie, et j’ai fait un job d’automne avec la Mairie d’Échirolles qui m’a permis de voir d’autres jobs que la menuiserie. En 2011 j’ai fait un stage de 2 semaines avec Patemelec qui a pu déboucher sur des missions d’intérim. Ça a fait une bonne expérience sur le CV, et ça a débouché sur plein de missions. L’industrie et le câblage électrique : c’est mon domaine ! C’est ça qui motive de continuer dans cette voie.
C’est un stage qui a chamboulé ma vie !
ça fait 4 ans que j’y suis . Tout est parti d’un stage. Tout part de l’envie.« 

– Que peux-tu dire de cet accompagnement ?

« C’est une petite aide en plus pour avoir confiance en soi et garder le moral. C’est un soutient, on voit que l’on n’est pas seul. Il ne faut pas lâcher l’affaire, il faut continuer et persister. On n’a rien sans rien. »

Khader